L’impact de l’ajout de dimensions dans la physique des particules

Initiation à la physique des particules, 2010, Université Laval

La conception géométrique de la gravité, qu’Einstein instaura en une déformation de l’espace-temps, balaya le concept newtonien de force gravitationnelle. L’idée originale fut de rassembler les trois dimensions de l’espace et de les combiner avec une dimension de temps pour former un espace à 4 dimensions. Einstein fut ainsi capable d’expliquer le phénomène de gravité comme un champ de déformations gravitationnelles. Le renouveau amené par Einstein eut cependant un effet néfaste, c’est-à-dire qu’il isola le phénomène gravitationnel de la notion de force partagée jusqu’à ce moment avec l’électromagnétisme. L’électromagnétisme se retrouvait soudainement la seule véritable force, mais elle demeurait valable en grande partie grâce aux équations de Maxwell. Einstein eu l’ambition d’unifier les deux seules forces connues jusqu’à ce moment là, en terme de déformations géométriques, mais n’y parvint jamais. C’est dans ce contexte qu’un physicien polonais, Theodor Kaluza amena l’idée en 1919 d’introduire une cinquième dimension dans nos explications du monde physique.

Chapitre 1

Théorie de Kaluza-Klein