QED
Accueil
1. Apparition de QED
2. Symétrie et transformation de jauge
3. Dérivation lagrangienne de QED
4. Diagrammes et règle de Feynman
5. Renormalisation
6. QED et l'expérimentation
Conclusion
Bibliographie

 

La physique de notre univers peut-elle se décrire essentiellement à l’aide de théorie physique basée sur un langage mathématique? Les interactions entre la matière menant à la dynamique observée semblent effectivement correspondre aux modèles mathématiques conçus soit pour la mécanique classique ou relativiste de même que pour l’électromagnétisme. Cependant ces théories sont continuellement revisitées afin de faire des liens entre elles-mêmes et les nouvelles découvertes expérimentales. Ce travail présente l’électrodynamique quantique, théorie développée par Feynman, Tomonaga, Dyson et Schwinger à partir de l’équation de Dirac, décrit en particulier les électrons et de leurs anti-particules avec le champ électromagnétique du photon. Cette théorie permet alors de faire le lien avec les équations de Maxwell et la mécanique quantique. Bien que d’autres théories, comme la gravitation de Newton ou la relativité d’Einstein, aient pu expliquer des phénomènes mesurés expérimentalement, l’électrodynamique quantique demeure à ce jour la théorie qui détermine avec la plus grande précision les résultats observés en laboratoire.

 

Ainsi, il sera discuté en première partie de l’intérêt du développement d’une théorie en physique des particules à l’aide de l’équation de Schrödinger et du formalisme lagrangien. Par la suite, l’équation de Dirac sera dérivée d’après les concepts généraux et l’importance de la renormalisation sera soulignée. Finalement, une expérience sur le moment magnétique de l’électron et une autre sur décalage des raies expérimentales de l’hydrogène démontreront le succès expérimental de cette théorie.

 

E. Bonenfant et C. Bourgault-Brunelle